Le Journal des Décideurs

Projets d’infrastructures au Bénin : La BOAD en mission de suivi des travaux de la cité de Ouèdo et de la GDIZ

0 445

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Au lendemain de la 132ème session du Conseil d’administration tenue à Cotonou, les administrateurs de la BOAD sous la conduite du Président Serge Ekué, se sont rendus sur le site des logements sociaux de Ouèdo, financés par la banque de développement à hauteur de 40 milliards FCFA pour la viabilisation primaire.

 

Sylvestre TCHOMAKOU   

Déroulée en présence des différentes entreprises intervenant dans la réalisation de ce projet qui est la première du genre dans la sous-région,  cette rencontre a été l’occasion pour les administrateurs de la BOAD de constater de visu les réalisations et de s’enquérir des perspectives. A en croire les responsables de la Société Immobilière et d’Aménagement Urbain (SImAU), représentant de l’Etat dans la zone, le taux d’exécution du lot financé par la BOAD est de 51%, avec un total de 1700 employés actifs; sur un total de 3500 employés pour toute la zone.

Portant la voix du « Groupe Koffi & Diabaté », maître d’œuvre de la cité de Ouèdo, Hanielle Koudéssi, a expliqué à la délégation qu’en dehors de la viabilisation primaire qui est actuellement terminée, 3011 logements sont déjà réalisés sur les 3035 financés par la BOAD. Quant aux infrastructures connexes (école, centre de santé, aires de jeu, électricité, eau) censées permettre à la zone de devenir une ville nouvelle, et aussi une éco-cité, d’après les exécutants, elles seront réalisées avant la livraison du chantier. Impressionné par le niveau d’évolution des travaux, la délégation n’a pas manqué d’adresser ses encouragements aux différentes entreprises en activité pour concrétiser ce projet.

La GDIZ, pas du reste…

Unique en son genre de par les avantages et facilités qu’elle offre aux investisseurs, la Zone industrielle de Glo-Djigbé a été le point de chute de la visite de la délégation de la banque. L’occasion a donc été pour ces décideurs d’en apprendre sur la genèse du projet, la vision, les réalisations, les défis et les perspectives. Un exposé et une visite conduite par le Directeur général de l’Agence de Promotion des Investissements et des Exportations (APIEx), Laurent Gangbès.

Séduit par l’envergure du projet, le Représentant de la Banque africaine de développement (BAD) au sein du Conseil d’administration de la BOAD, Jean Philippe Prosper a indiqué que « le plus important pour la BOAD, c’est l’impact sur l’environnement, la communauté, les jeunes et les femmes. Nous avons été très impressionnés. On parle d’industrie textile et le plus important ici c’est la formation des jeunes. C’est quand-même tout un programme complet. C’est un programme bien pensé, totalement intégré ». Pour sa part, le DG APIEX, Laurent Gangbès a rappelé l’intérêt de cette visite.

« La BOAD est un partenaire très important pour nous dans le cadre du développement de la Zone économique spéciale de Glo-Djigbé. Important en ce qui concerne tous les projets qui sont au sein de la zone. Le fait de montrer à la  BOAD ce qui se fait de manière concrète avec ce centre de formation aux métiers du textile qui est un avant-garde de ce qui va se passer au niveau des industries textiles va permettre à la BOAD de se rassurer quant à la viabilité et la performance recherchée au sein de cette zone économique spéciale », va-t-il expliquer.  Au terme de ces deux visites, la délégation de la BOAD repart satisfaite du sérieux du Bénin dans la mise en œuvre des projets conclus dans les divers secteurs de collaboration.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.