Le Journal des Décideurs

Secteur du numérique : De bonnes perspectives pour l’Afrique en e-commerce

0 410

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le commerce de détail en ligne, communément appelé e-commerce, continue de faire son bonheur de chemin en Afrique en dépit de toutes sortes de défis auxquels il est confronté. Si en 2017, la CNUCED estimait que le marché du e-commerce africain valait environ 5,7 milliards USD, en 2021 ce secteur a rapporté 28 milliards USD de revenus, et ce chiffre pourrait atteindre 46,1 milliards en 2025.

Issa SIKITI DA SILVA

« L’e-commerce africain a connu une croissance rapide ces dernières années et cette tendance devrait se poursuivre. Il existe un potentiel pour un vaste public numérique. La pénétration d’internet a augmenté en raison de la large expansion des smartphones et des appareils mobiles en général. En effet, le commerce électronique mobile domine la scène des achats en ligne », a souligné Mariam Saleh, experte et chercheuse à Statista.

Cependant, bon nombre de consommateurs qui souhaitent utiliser ce service se plaignent souvent des difficultés auxquelles ils font face pour obtenir une carte bancaire de débit ou de crédit.

En effet, si dans certains pays les consommateurs obtiennent leur carte de débit le même jour de l’ouverture des comptes, les clients des banques d’autres pays d’Afrique éprouvent constamment des difficultés pour détenir cette carte précieuse qui garantit l’accès aux achats en ligne. Parfois l’attente s’avère longue à tel point que les clients jettent l’éponge et s’en vont sans laisser des traces.

Mariam Saleh reconnaît la rareté des cartes de crédit sur le continent mais elle salue l’introduction de paiements numériques divers qui se généralisent dans les pays africains, les décrivant comme un aspect clé pour le commerce électronique.

 « Des méthodes de paiement alternatives telles que le paiement à la livraison et l’argent mobile sont utilisées par les acheteurs numériques », a-t-elle indiqué.

Se frayer un chemin

Par conséquent, en Afrique qu’il y ait une carte bancaire ou non, le commerce de détail en ligne continue à se frayer un chemin parmi la cour des grands.

Les revenus du e-commerce en Afrique continueront d’augmenter entre 2021 et 2025, a prévenu Statista, évaluant le nombre d’acheteurs numériques en Afrique à 281 millions en 2020, et estimant une augmentation à 520 millions d’ici 2025.

Cette augmentation aura affiché un taux de croissance annuel composé (TCAC) stable de 17% des consommateurs en ligne pour ce marché, selon les prévisions de l’International Trade Administration (ITA), une agence du ministère du commerce des États-Unis qui promeut les exportations américaines de services et de biens non agricoles.

A en croire Statista, une attention particulière devrait être accordée à certains des marchés les plus compétitifs d’Afrique, à savoir le Nigeria, l’Afrique du Sud, le Kenya, le Maroc et l’Égypte.

Dans ces pays, la vente au détail en ligne est en plein essor grâce à plusieurs entreprises leaders qui opèrent dans de nombreux autres pays africains, par exemple Jumia, Konga, takealot et Kilimall.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.