Le Journal des Décideurs

Postes de contrôle juxtaposés de Malanville : Les documents sur le choix de l’opérateur gestionnaire pré-validés

0 206

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Hervé Hêhomey et son homologue du Niger reçus par Abdoulaye Diop)  

Le vendredi 06 mai 2022, les ministres en charge des transports du Bénin et du Niger ont procédé, à Ouagadougou, à la pré-validation des documents portant sur le choix de l’opérateur privé qui aura à charge la gestion des Postes de contrôle juxtaposés (PCJ) de Malanville. En marge de cette réunion ministérielle, les ministres des deux Etats ont été reçus en audience par le Président de la Commission de l’Uemoa, Abdoulaye Diop.

Sylvestre TCHOMAKOU

Après la réception officielle des clés d’exploitation des Postes de contrôle juxtaposés (PCJ) Hilacondji-Sanvee-Condji, le Bénin avec le Niger, se ménagent pour rendre opérationnels les Postes de contrôle juxtaposés (PCJ) de Malanville. C’est dans cet esprit que les ministres en charge des transports du Bénin, Hervé Hêhomey,  et Oumarou Malam Alma du Niger, se sont accordés à Ouagadougou, vendredi 06 mai 2022, sur les documents portant sur le choix de l’opérateur privé qui va gérer lesdits PCJ. Présents à cette rencontre, le Commissaire de l’Uemoa, Jonas Gbian,  a fait savoir que les PCJ constituent une innovation et l’actuel collège en a fait une priorité, avant de préciser que cette réunion « vise à examiner et à prévalider tous les documents nécessaires au choix de l’opérateur privé qui aura en charge l’exploitation et la gestion des PCJ de Malanville conformément aux dispositions réglementaires en matière de délégation de service public ». Intervenant, le ministre Hervé Hêhomey a salué « l’engagement de la Commission à faire progresser les dossiers dont nous attendons des résultats au cours de cette année, la mise en exploitation des PCJ et le règlement 14. Mon souhait est que nous soyons les pionniers afin de donner à la Commission le modèle de gestion des PCJ ». Au nom du Niger, le ministre Oumarou Malam Alma, a, quant à lui, salué l’Uemoa pour son engagement renouvelé au profit de la facilitation des échanges. « Nous remercions la Commission pour cette infrastructure qui va dans le sens du rapprochement de nos Etats à travers la fluidité des échanges intracommunautaires.

Le Bénin et le Niger sont liés par l’histoire et le port de Cotonou, c’est le Port de Niamey à Cotonou », a-t-il exprimé. Il est à rappeler que cette rencontre qui a été précédée de celle des experts les 4 et 5 mai 2022, fait suite à la réunion des ministres tenue le 24 février 2022 à Lomé, et qui avait procédé à l’examen des critères de choix de l’opérateur chargé d’assurer l’exploitation et la gestion des PCJ de Malanville.

Les deux ministres reçus par Abdoulaye Diop

En marge de la réunion ministérielle, les ministres des transports du Bénin et du Niger ont été reçus, au cours de la même journée, par le Président de la Commission de l’Uemoa, Abdoulaye Diop. Déroulée en présence du Commissaire Jonas GBIAN en charge du Département de l’Aménagement du Territoire Communautaire et des transports (DATC), cette audience a permis aux personnalités de discuter des modalités de gestion et d’exploitation des PCJ de Malanville (frontière Bénin-Niger). L’occasion a été pour les ministres de faire un bref compte rendu des travaux de leur concertation au Président Diop et de recueillir ses conseils. Ils n’ont pas manqué de saisir l’occasion pour remercier le Président et l’ensemble des Commissaires de leur engagement et implication pour l’aboutissement du dossier sur les PCJ de Malanville.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.