Le Journal des Décideurs

Gestion des finances publiques : Le budget 2022 de chacun des 8 pays de l’Uemoa

0 4 184

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Conformément aux directives communautaires, le budget de chacun des 8 Etats de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) est rendu public avant le 1er janvier 2022. La loi de finances de chacun  des 8 pays, gestion 2022, en valeur absolue, varie entre 246 milliards de FCFA et 9901,1 milliards FCFA.

Abdul Wahab ADO

A l’exception de la Côte d’Ivoire qui est un pays en développement, les sept autres États membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo, sont des pays moins avancés (PMA). Les chefs de gouvernement respectifs de l’Union, dans la perspective d’intégration économique harmonieuse et inclusive ont adopté des budgets de 2022 en hausse par rapport à 2021 afin de rapprocher certains indicateurs économiques qui apparaissent dans la présentation des lois de finances, du plus petit montant (246 milliards FCFA) au montant le plus élevé de 9.901,1 milliards FCFA.

Au Bénin, le budget de l’Etat, gestion 2022 est de 2.541 milliards 203 millions. Les députés de la huitième législature l’ont adopté à l’unanimité. C’est la loi N°2021-016 portant loi de finances pour la gestion 2022 équilibrée en ressources et en dépenses à la somme de 2.541 milliards 203 millions de francs CFA comparativement à celui de la loi de finances rectificatives de 2021, ce budget est en régression de 14,83%.

Au Burkina-Faso, un budget de l’Etat, exercice 2022 de 2 349 milliards 112 millions 550 mille FCFA et les dépenses totales estimées à 2 919 milliards 148 millions 573 mille FCFA

L’Assemblée nationale a adopté la loi de finances pour l’exercice 2022, au cours d’une séance plénière, le jeudi 16 décembre 2021, à l’Hémicycle, à 101 députés « pour » et 26 abstentions. Les recettes totales s’établissent à 2 349 milliards 112 millions 550 mille FCFA et les dépenses totales à 2 919 milliards 148 millions 573 mille FCFA, soit respectivement une hausse de 10,18% et de 9,22%. Les recettes ordinaires se chiffrent à 2 010 milliards FCFA en 2022 contre 1 817,5 milliards F CFA en 2021 soit un accroissement de 192,5 milliards FCFA en valeur nominale et 10,6% en valeur relative. Les recettes ordinaires sont constituées, de recettes fiscales qui représentent 87,7% du total en 2022. « Les recettes ordinaires représentent 85,6% des recettes totales du budget de l’Etat en 2022 contre 85,3% en 2021. Quant aux recettes extraordinaires, elles se chiffrent en 2022 à 339,1 milliards FCFA contre 314,5 milliards FCFA en 2021 correspondant à une hausse de 24,6 milliards FCFA en valeur absolue et 7,8% en valeur relative

En Côte d’Ivoire, la loi de finances portant budget de l’Etat pour l’année 2022, s’élève à 9901,1 milliards FCFA, soit une hausse de 17,9 % par rapport à celui de 2021.

Le budget de la Côte d’Ivoire pour 2022 est structuré en 30 dotations et 150 programmes budgétaires, déclinés au sein des Institutions et ministères. Il s’équilibre en ressources et en charges à 9 901,1 milliards de FCFA et enregistre une progression de 17,9% par rapport au budget initial 2021, a précisé Amadou Coulibaly.
Selon le porte-parole du gouvernement, cet équilibre devrait évoluer pour atteindre 10 555,8 milliards de FCFA en 2023 et 11 616,6 milliards de FCFA en 2024, Amadou Coulibaly a assuré que le budget de l’Etat pour l’année 2022 vise à raffermir et à optimiser les acquis enregistrés grâce aux efforts déployés par le gouvernement pour juguler les impacts négatifs liés à la pandémie de la Covid-19. Ce budget permettra également de poursuivre les objectifs nationaux de développement, orientés vers l’amélioration substantielle des conditions de vie des populations, à travers la mise en œuvre du Plan National de Développement (PND) 2021-2025 et du second Programme Social du Gouvernement (PSGouv2).

En Guinée-Bissau, le gouvernement a consacré 27,1% de son budget 2022 au volet social

Le Guinée-Bissau a prévu de dépenser 246 milliards de FCFA avec un déficit de 72 milliards de FCFA pour cette année 2022. Dans le souci d’améliorer les conditions de vie des populations, la Guinée-Bissau a consacré 27,1% de son budget 2022 au volet social. Le gouvernement de la Guinée-Bissau s’est engagé à consacrer 27,1% de son budget général au domaine social, a indiqué mercredi le ministère des Finances sur son site. Dans ce cadre, 14% iront à l’éducation, soit plus de 29 milliards de francs CFA (50 millions de dollars) et 10% à la santé, soit plus de 22 milliards de FCFA (38 millions de dollars). Le pays a prévu de dépenser 246 milliards de FCFA (424 millions de dollars) avec un déficit de 72 milliards de FCFA (124 millions de dollars) pour cette année. Les autres secteurs où l’Etat a décidé d’investir davantage sont notamment les infrastructures routières, en coopération avec la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA), avec par exemple la construction d’une rocade dans le sud de la capitale, Bissau, qui devrait démarrer ce trimestre. En outre, les infrastructures de santé devraient être réhabilitées et d’autres construites afin de soulager la population. L’Hôpital national Simao Mendes, le plus grand établissement du pays, sera doté de nouveaux matériels et d’équipements modernes pour permettre à son personnel de travailler dans de bonnes conditions. La part substantielle des investissements prévus dans le budget 2022 provient en grande partie de l’extérieur, c’est à dire de prêts. Ainsi, la part de l’Etat s’élève à hauteur de 15 milliards de FCFA (26 millions de dollars), pour un montant total de 71 milliards de FCFA (122 millions de dollars). En raison de la pandémie de nouveau coronavirus, à l’instar des huit autres pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), la Guinée-Bissau n’a pas échappé aux conséquences de la crise sanitaire qui l’a conduite à rompre le pacte de convergence qui fixe le déficit budgétaire à 3% maximum. En ce sens, une récente mission d’évaluation du Fonds monétaire international (FMI) a conseillé au gouvernement bissau-guinéen de tenir compte des critères qui fixent jusqu’en 2025 la période maximale de retour au respect de cette norme des 3%.

Au Niger, la loi de Finances, gestion 2022 est de 2,908 milliards FCFA. C’est au terme des travaux de la 2ème session ordinaire au titre de l’année 2021 dite session budgétaire de l’Assemblée nationale que les parlementaires du Niger  ont procédé à l’examen du projet de loi portant loi de finances au titre de l’année budgétaire 2022, équilibrée en recettes et en dépenses à un montant de 2.908.589.919.168 FCFA contre 2.888,79 milliards de FCFA, soit une variation de 19,80 milliards de FCFA par rapport au projet initial. Selon les explications données par le ministre des Finances, la loi de Finances 2022 est finalement en hausse de 77,6 milliards par rapport au premier collectif budgétaire de 2021 soit 2,74%. Ce budget a été élaboré dans un contexte marqué par la persistance des menaces sécuritaires, de la pandémie de la Covid-19, ainsi que des aléas climatiques.

Au Mali, un montant de 2 130,72 milliards CFA pour le budget 2022. Avec le Conseil National de la Transition (CNT), c’est à  l’unanimité que les parlementaires ont voté le budget de l’Etat 2022 de 2 130,72 milliards de FCFA contre 2 188,65 milliards de FCFA dans la loi de finances rectifiée 2021 : il s’agit d’une réduction drastique de 57,932 milliards de FCFA. En effet, avec le Colonel Assimi Goïta, aux commandes du Mali, le mot d’ordre de l’Exécutif malien est la réduction des dépenses et du train de vie de l’Etat. C’est pourquoi, les dépenses budgétaires pour l’exercice 2022 s’élèvent à 2 748,28 milliards de FCFA contre 2 841,58 milliards de FCFA dans la loi de finances rectifiée 2021, soit une baisse de 93,295 milliards de FCFA.

Au Sénégal, c’est la relance de l’économie après la Covid-19

La loi de finances 2022 est à plus de 5 160 milliards FCFA, soit plus du double du budget en 10 ans. La loi de finances pour l’année 2022 est de 3 610,7 milliards de FCFA en recettes et 4 394,7 milliards de FCFA en dépenses, soit un déficit budgétaire de 784 milliards de FCFA, contenu donc à 4,8% du PIB, ce qui constitue un net progrès par rapport aux pics de 2020 (6,4%) et 2021 (5,4%). Selon les projections des indicateurs attendues en 2022, le taux de croissance: 5,5% ; déficit public : 4,8% (soit 784 milliards en valeur absolue).  Les montants du budget 2022 se répartissent entre le budget général et les comptes spéciaux du Trésor. Le budget général pour l’année 2022 s’élève à 3 461 milliards de FCFA en recettes et à 4 245 milliards de FCFA en dépenses. Les recettes budgétaires sont composées des grandes masses suivantes : recettes fiscales : 3 025 milliards de FCFA (en hausse de 17,96% par rapport à la LFI 2021) ; recettes non fiscales : 140 milliards de FCFA, en progression de 4,84% ; tirages sur dons-projets : 250 milliards de FCFA en baisse de 6,72% ;  dons budgétaires : 46 milliards de FCFA en recul de 28,07%.  Les dépenses du budget général sont estimées à un montant total de 4 245 milliards de FCFA.

Au Togo, les députés ont approuvé le 28 décembre 2021, à l’unanimité, la loi de finances exercice 2022, qui s’équilibre en ressources et en charges à 1.779,2 milliards de F CFA, en hausse de 4,5% par rapport à la loi de finances rectificative de 2021.  Le Togo table sur une croissance économique de 6,1% en 2022. Le gouvernement togolais ambitionne d’atteindre une croissance réelle de près de 7% d’ici à 2025, et avec un taux d’inflation maîtrisé sous le seuil de 3% sur toute la période grâce aux performances économiques attendues et aux efforts d’assainissement des finances publiques. Le profil des indicateurs macroéconomiques et budgétaires devrait s’améliorer, notamment ceux relatifs au solde budgétaire, à la masse salariale rapportée aux recettes fiscales et au taux de pression fiscale. La Loi de finances, gestion 2022 consacre également un élargissement de l’assiette fiscale, un renforcement des mesures de contrôle et de lutte contre la fraude et l’évasion fiscale, une simplification des procédures fiscales.

 

 Tableau comparatif des budgets des 8 pays de l’Uemoa

 

Pays Montant du budget, gestion 2022
1 Bénin 2 541 milliards 203 millions FCFA
2 Burkina Faso 2 919 milliards 148 millions 573 mille
3 Côte d’Ivoire 9 901,1 milliards FCFA
4 Guinée-Bissau 246 milliards de FCFA
5 Mali 2 130,72 milliards CFA
6 Niger 5 198 milliards FCFA
7 Sénégal 5 160 milliards FCFA milliards FCFA
8 Togo 1 779,2 milliards FCFA

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.