Un site utilisant WordPress

Sanctions contre Bamako : Kako Nubukpo se désolidarise de la décision de l’Uemoa

0 92

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Alors que les dirigeants africains ont énoncéune série de sanctions contre le Mali pour obliger la junte menée par le Colonel AssimiGoïtaà rendre le pouvoir aux civils,le Commissaire de l’Uemoa, Kako Nubukpos’est montré solidaire du peuple malien.

Sylvestre TCHOMAKOU

Tout comme ilsuscitepolémiqueet indignation au sein des peuples de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) et en même temps, de l’Uemoa, l’embargo prononcé par les dirigeants ouest-africain contre le Mali, n’est pas vu de bon œil par tous les cadres de l’Uemoa.Connu pour ses analyses « anti conformistes », le Commissaire chargé du Département de l’Agriculture, des Ressources en Eau et de l’Environnement (DAREN) de la Commission de l’Uemoa, Kako Nubukpo, exprime son soutien au peuple malien. Via son compte Twitter, l’ancien ministre togolais de la prospective croit au dialogue comme meilleure option pour toutes les parties. « Au peuple souverain Malien je souhaite apporter tout mon soutien et ma solidarité. L’ouvrage publié en 2016 : « Sortir l’Afrique de la servitude monétaire : à qui profite le franc CFA ? », a planté le décor du chantage inhérent au système CFA que subit le peuple souverain du Mali aujourd’hui », a posté Kako Nubukpo.Restant dans l’esprit d’une communauté unie pour les mêmes objectifs, le macro-économistetogolais exhorte les parties au dialogue. « Cette crise sans précédentdoit permettre l’initiation d’un dialogue entre toutes les parties prenantes au-delà d’une lecture partielle et partiale des concepts de légalité et de légitimité »,souligne Kako Nubukpo, avant d’ajouter que « comme rappelé aux États Généraux de Lomé, l’émancipation monétaire de l’Afrique de l’Ouest est une urgence africaine ». Inattendue, cette position du Commissaire de l’Uemoa a été accueillie avec admiration par nombre d’internautes qui lui reconnaissent une loyauté dans l’idéologie qu’il a toujours défendue. D’ailleurs, cette stratégie n’expose-t-elle pas Kako Nubukpo à la même situation que celle de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) d’où il a été suspendu de ses fonctions de directeur de la Francophonie économique et numérique, suite à une tribune «sur M. Macron et le FCFA» ?Bien malin qui pourra le dire, mais, sauf miracle, Kako Nubukpopourrait être contraint à la démission de son poste au sein de la Commission de l’Uemoa, ou même être licencié.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.