Le Journal des Décideurs

Education financière & développement personnel

0 310

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Avec aujourd’hui l’inclusion financière comme mot maître de toutes les nations et de toutes les organisations internationales, l’éducation financière est considérée comme « la face d’une même pièce », donc indissociable. Homme averti et habitué des finances, Adam Affo Dendé, Conseiller technique du ministre des finances du Béninà l’inclusion financière, s’est engagé depuis peu, à accompagner les citoyens sur la voie du « bien-être financier » à travers des forums numériques. Un tour dans son univers d’intelligence financière.

Sylvestre TCHOMAKOU

Pour se rendre plus utile aux citoyens du monde, en particulier africains, grâce à son background en finances, notamment en inclusion financière, Adam Affo Dendé (2AD) fait du numérique, une véritable opportunité d’éducation financière. Ayant compris l’enjeu de l’éducation financière pour une réussite sociale et professionnelle, l’ancien Directeur général de la Banque africaine pour l’industrie et le commerce (BAIC) et actuellement Conseiller technique du ministre des finances du Bénin à l’inclusion financière, s’est inscrit dans la dynamique de créer de nouveaux types de citoyens. C’est ce qui justifie la création des forums Whatsapp intitulés « BusiCoaching Financier 2AD» dédiés aux notions d’éducation financière et de développement personnel. Plusieurs sujets tels la sécurité financière, la liberté financière, l’indépendance financière, et autres, sont en périodiquement évoqués dans un rythme interactif. A ce propos, pour ce qui est des enseignements déjà dispensés par l’homme qui aujourd’hui se fait coach d’une noble cause, plusieurs aspects entrent en ligne de compte pour connaître du succès dans les affaires. Selon le past DG de la Caisse autonome d’amortissement (CAA), pour réussir dans les affaires, tout individu doit pouvoir se définir un ambitieux plan de vie, modérer et rationnaliser ses dépenses, développer la confiance en soi et l’estime de soi, avoir le goût du risque en investissant dans un bon business. A ces éléments s’ajoute l’épargne. « Dans le monde des affaires ou pour entreprendre, dit-il, il faut accepter prendre des risques. Ne pas attendre que quelqu’un vous donne de l’argent pour investir. L’école qu’on a fréquentée ou l’éducation reçue ne nous montre pas toutes les pistes pour être riche. Il faut penser à l’entrepreneuriat de nos jours pour pouvoir s’en sortir ». Mieux, « le futur entrepreneur doit savoir qu’il va rencontrer des obstacles et des difficultés. Il doit par conséquent s’armer de courage et de détermination pour les surmonter. Il doit aussi disposer d’un business plan (plan d’affaires) et d’une notion correcte et pratique de gestion d’entreprise en mettant en place une organisation structurée avec des règles et procédures claires », renchérit l’ex-directeur financier d’Ecobank, et ex-Auditeur financier au Cabinet Mazars en Côte d’ Ivoire. N’étant point des vérités d’évangile, ces principes ne sont rien d’autres que des pistes déjà expérimentées par tierce personne et qui ont été couronnées de succès.

Le guide pour « créer son affaire »

Si l’intelligence financière se définit comme le processus par lequel un individu améliore sa connaissance des produits, concepts et risques financiers et acquiert au moyen d’un enseignement les compétences et la confiance pour prendre des initiatives efficaces pour améliorer son bien-être financier, le Coach Adam Affo Dendé ne manque d’insister sur « comment avoir l’argent pour les affaires ? ». Pour lui, la concrétisation d’un projet entrepreneurial fait appel à une rigueur qu’on s’applique à soi-même. C’est à ce titre qu’il avance : « Il faut épargner. Retenez qu’on ne dépense pas l’argent qu’on n’a pas. Ce qui veut dire qu’il faut retenir dès le début de ces leçons que dépenser dans le luxe alors qu’on n’est pas encore riche est quelque chose à bannir si on veut l’argent pour faire les affaires. Cet argent peut servir dans les affaires en le mettant de côté ». Pour ainsi dire, au vue de sa situation financière et de sa vision, tout homme qui veut aller loin doit pouvoir s’interdire certains excès de dépense. « Evitez d’aller dans les fast-foods pour prendre du café à 1.800 F CFA la tasse car chez soi, avec 350 F CFA (Lipton, sucre, pain, lait en sachet), on peut avoir la même chose et ainsi mettre de coté 1.450 F CFA et ainsi de suite ». De la sorte, l’individu peut se faire confiance pour résoudre ses problèmes d’argent. Par conséquent, ne plus compter sur l’Etat.

Coaching virtuel, mais pratique

Débutée dans le dernier mois de l’année 2020, soit celui en cours, la fomation virtuelle que s’attèle à livrer le financier Adam Affo Dendé (2AD) aux internautes suscite admiration et fascination de part et d’autre. Dans un contexte comme celui de la covid-19 qui impose une nouvelle dynamique financière, les participants notent dans les idées développées, de pertinents principes pour « s’accomplir ». Membre de l’un des forums « BusiCoaching Financier 2AD», Guillaume Dossa, Consultant en Ressources Humaines dans un organisme public français, croit en l’opportunité de cette initiative. « Cette initiative profitera à beaucoup. Vous avez toujours été pratique et un exemple d’entrepreneur à succès pour d’autres », formule-t-il à l’endroit de l’initiateur du programme de formation en intelligence financière et développement personnel. Admiratif de l’engagement, « c’est une initiative de capacités, de mise en route, d’indépendance et de développement. Je nous souhaite le meilleur. », a exprimé    Claver Gbanmèton, Juriste, fiscaliste et numériste. Tout comme lui, d’autres participants reconnaissent le mérite de l’initiative. Expert en formation continue et insertion professionnelle, « Je salue le DG pour l’initiative. Je suis avec intérêt la formation depuis la France, et je voudrais inviter les participants à prendre au sérieux cette opportunité offerte. Une telle formation coûte au moins 2.000 euros soit environ un million 1.310.000 Francs CFA en une journée et demi ». Autant d’adresse clamant l’opportunité de l’éducation financière pour une vie épanouie. Ainsi, avec le numérique, Adam Affo Dendé encore appelé 2AD s’investit de la mission d’aider ses semblables à atteindre le « bien-être financier ».

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.