Le Journal des Décideurs

Reckya Madougou prône la spiritualité de l’effort

0 189

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La conseillère spéciale du président Togolais, ancienne ministre de la microfinance et garde des sceaux du Bénin, Reckya Madougou était l’invitée de l’acte 4 du forum des discussions « Le Club de L’économiste » du mercredi 30 septembre 2020. L’invité face aux hommes des médias a bordé des préoccupations de développement en Afrique, ses actions et les tenants et aboutissants de son quatrième ouvrage, « Soigner les certitudes ».
Falco VIGNON
Régler la migration, le terrorisme et le djihadisme, limiter les frustrations en vue de favoriser de plus belle croissance en Afrique, curer les mentalités ; s’opposer aux préjugés. C’est là les certitudes à soigner en Afrique selon Reckya Madougou, qui a consigné tout cela dans une œuvre entretien avec Stephens Akplogan, jeune écrivain béninois et lancée le 24 septembre 2020 à Cotonou. Dans cette œuvre, l’auteure met en relief, la spiritualité de l’effort et propose la ‘’citoyenneté économique’’ pour résoudre les problèmes de l’Afrique. A l’en croire, la ‘’citoyenneté économique’’ rend les individualités solvables. Il y a lieu d’aller vers un social productif plutôt que de miser sur les aides au développement. Des indépendances à ce jour en passant par les divers systèmes politiques, la révolution, la démocratie, l’Afrique n’a fait que se plaindre, ce qui n’a jamais rien arrangé. « L’Afrique doit cesser de se plaindre. Cela ne nous avance en rien » a fait savoir Reckya Madougou. Les plaintes l’emportent sur les efforts, ce qui submerge les solutions et ne permet pas une vraie évolution.
Il y a donc lieu de changer de paradigme et de développer une sorte d’optimisme. C’est déjà ce que s’applique à faire l’auteure elle-même qui au lancement de son ouvrage, a fait la part belle aux citoyens moyens. Ainsi, elle entend combattre la dictature de l’élite. Déjà vendu à plus de 1200 exemplaire, l’invitée du Club de L’économiste entend destiner les recettes de la vente de cette œuvre au social, une face cachée que beaucoup ne lui connaissent pas. Il s’agit donc d’une œuvre qui pourrait révolutionner le développement de l’Afrique en raison de la multitude de diagnostics et de thérapie qui y sont proposés. Reckya Madougou sur « Le Club de L’économiste » a exhorté les africains à refléter une image positive du continent. Pêle-mêle, l’invitée du Club de l’économiste acte 4 a abordé face aux hommes des médias, plusieurs autres préoccupations. Il s’agit de l’inclusion financière, qu’elle promeut en Afrique et ailleurs dans le monde. A l’en croire, c’est la voie inaliénable et indispensable au développement d’une nation. L’économie et le développement doivent reprendre leur place en Afrique croit-elle savoir en se désolant : « Nous parlons trop politique. Il faut maintenant penser économie, développement ». Pour se faire, il a exhorté l’assistance à s’investir dans l’entrepreneuriat pour la transformation de l’Afrique.
A propos du Club de L’économiste
Le club de L’économiste, est une plateforme de discussions avec les hommes des médias, initié en 2019 par le Journal L’économiste du Bénin et l’Agence conseil en communication et marketing ‘’CHEZ-VOUS’’. Il reçoit des décideurs, de chercheurs, universitaires, leaders, acteurs et responsables de tous les secteurs qui abordent avec la presse des sujets d’intérêts. Il en est à sa quatrième édition.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.