Le Journal des Décideurs

Prévention et lutte contre le Covid-19 : Bsic lance un fonds pour appuyer les Pme/ Pmi béninoises

0 280

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Afin d’aider les Petites et moyennes entreprises et industries (Pme/Pmi) à sortir renforcées de la pandémie du Covid-19, la Banque Sahélo-saharienne pour l’investissement et le commerce (Bsic) vient de mettre en place un fonds de développement des investissements. L’initiative vise les moyens, petits et micro-projets béninois.

Félicienne HOUESSOU

Une issue au problème d’accès au financement vient de s’ouvrir aux porteurs des projets de production de matériels ou d’équipements destinés à la prévention et la lutte contre le coronavirus. Le groupe Bsic va à la rescousse des Pme/Pmi béninoises. Sur initiative de son Président directeur général, le groupe Bsic a mis en place un fonds de développement des investissements en faveur des moyens, petits et micro-projets face à la pandémie du Covid-19. Pour bénéficier de cet appui, il faut être une Pme/Pmi béninoise et détenir un projet de production de matériels ou d’équipements destiné à la prévention et à la lutte contre le coronavirus. Tout bénéficiaire doit avoir au préalable un autofinancement représentant 10% du coût du projet et d’un montant qui ne peut excéder 35.000 EUR soit 22.958.495 FCFA. Les demandes de financement doivent parvenir à la direction générale de la BSIC-BENIN SA au plus tard le 30 juin 2020.

A propos du groupe

Le 14 avril 1999, les leaders et Chefs d’Etats des pays membres de la Communauté des Etats Sahélo-Sahariens (CEN-SAD) ont signé la convention portant création de la Banque Africaine pour le Développement et le Commerce (Badc) à Tripoli. Cette institution bancaire régionale a pour attributions : l’exercice des activités bancaires financières et commerciales y compris celles relatives au financement du commerce extérieur et des investissements. Dans le cadre de ses activités d’investissement, la banque apporte, grâce au soutien de la maison mère, des ressources à moyen et long terme pour le financement des besoins d’investissement des projets économiques fiables, tant dans le secteur public que dans le secteur privé ; elle met l’accent sur le financement des petites et moyennes entreprises (Pme) et petites et moyennes industries (Pmi) et de tous projets afin de contribuer au développement économique et social des états membres.

Dans le but de réaliser ses objectifs, la Badc a décidé lors d’une réunion de ses fondateurs, de se déployer dans les Etats membres de la communauté des Etats Sahélo-Sahariens (CEN-SAD) à travers l’implantation de filiales ou d’agences. A cet effet, une première vague d’implantations a vu naître les filiales du Bénin, du Burkina-Faso, du Mali, du Niger et du Sénégal dans la zone Uemoa et du Tchad, pour la zone Cemac. Une deuxième étape a enregistré la naissance de nouvelles filiales (Côte d’Ivoire, Ghana, Centrafrique, Guinée, Togo). L’assemblée générale tenue le 14 janvier 2003 à Tripoli a décidé de modifier la dénomination de l’institution mère. L’ancienne appellation ″Banque Africaine de Développement et de Commerce (Badc) ″ devient ″Banque Sahélo-saharienne pour l’Investissement et le Commerce (Bsic) ″. Ainsi, cette appellation illustre clairement les cibles de la banque par rapport au public.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.