Un site utilisant WordPress

Lutte contre les violences à l’endroit des minorités sexuelles : La police, le parquet et les médias sensibilisés

0 40

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’hôtel des Princes de Bohicon a accueilli les 13 et 14 mai 2020 un atelier de plaidoyer dénommé, Plaidoyer auprès du ministère de la Décentralisation pour la prise en compte des populations clés dans les communes de Cotonou, Porto-Novo, Bohicon, Abomey, Abomey-Calavi et Parakou.

F.V.

L’atelier de Bohicon a rassemblé les officiers de Police Judiciaire, les hommes des médias, les leaders religieux et communautaires sur les questions relatives à la Santé, aux Droits Sexuels et Reproduction (SDSR) et les Violences Basées sur le Genre (VBG) à l’endroit des minorités sexuelles. Organisé par le Réseau Bénin Synergie Plus (BESYP) et financé par l’Association Béninoise pour la Promotion de la Famille (ABPF), l’atelier avait pour objectif général de partager avec les acteurs de la Police Républicaine, les hommes des médias, les leaders communautaires et  les chefs religieux, les cas de VBG dont sont victimes les minorités sexuelles. Dans cet optique, l’atelier a envisagé comment lever les barrières qui font obstacles à une lutte efficace contre le VIH et l’accès à la justice pour tous  ainsi que les méthodes de communications pour l’accès à une information juste pour la population. Cet atelier permettra aussi d’informer et d’arrêter de commun accord les flux de communication sur les SDSR en lien avec les minorités sexuelles et le suivi des cas de VBG. Enfin il avait pour mission de motiver les participants et les structures impliquées à la promotion et à la défense des droits des minorités sexuelles. Il était question plus spécifiquement de partager avec les acteurs impliqués les cas de VBG  et le lien entre les SDSR et les minorités sexuelles; de renforcer et de redynamiser le creuset d’échange entre les minorités sexuelles, les hommes des médias, les leaders religieux et les OPJ ; de plaider pour un suivi judiciaire de la part des magistrats en cas d’interpellation et, de réduire les cas de discrimination et de VBG à l’endroit des minorités sexuelles.

Les Opj et les médias, socle d’un plaidoyer

Le mot de bienvenue à l’atelier a été prononcé par Kamal-Deen BANKOLE, Directeur Exécutif du projet BESYP/ABPF. Il a d’abord souhaité la bienvenue aux participants tout en les remerciant pour leur disponibilité.  Il a ensuite fait un rappel sur l’objectif de l’atelier. Il a finalement invité les uns et les autres à une participation active pour l’atteinte des objectifs de l’atelier. L’ouverture officielle de l’atelier a été faite par Kader AVONON, représentant la Directrice Exécutive de l’Association Béninoise pour la Promotion de Famille. Il a rappelé l’importance d’intégrer les forces de l’ordre, les hommes des médias, les leaders  religieux et communautaires dans la SDSR pour une lutte efficace contre les VBG et le VIH. Il a par ailleurs rappelé aux représentants des mairies, de la Police Républicaine, de la Justice, de la presse et des confessions religieuses présents, d’initier des actions pour réduire les violences faites aux minorités sexuelles. Il a enfin exprimé  sa profonde gratitude au Réseau Bénin Synergie Plus pour son engagement et son dévouement aux côtés de l’ABPF dans la recherche de solutions adéquates pour rendre effectifs les droits en Santé de Reproduction des LGBTIQ.

L’essentiel des communications

Six (6) différentes communications ont meublé les échanges au cours de cet atelier. La première communication intitulée présentation du Réseau Bénin Synergie Plus : Défis et perspectives, présentée par Monsieur Morel DEGBETO, Responsable suivi-évaluation du projet BESYP/ABPF, a permis aux parties prenantes de s’approprier de l’identité du Réseau Bénin Synergie Plus, ses objectifs, ses associations, sa mission, sa vision, ses valeurs, ses domaines d’intervention, ses activités, ses partenaires techniques et financiers, les défis et perspectives du Réseau pour 2020. La deuxième présentation intitulée rôles des Organisations de défense des droits de l’homme et les mécanismes de recours, a été faite par Glory Cyriaque HOSSOU de Amnesty International Bénin. Cette communication a permis à l’assistance de mieux connaitre ces organisations, leurs modes de fonctionnement, les mécanismes nationaux, régionaux, internationaux et onusiens de protection des droits de l’homme.  La troisième communication intitulée Résolution 275 : Utilités et enjeux pour une meilleure protection des minorités sexuelles au Bénin, a été présenté par Glory Cyriaque HOSSOU de Amnesty International Bénin.  La quatrième communication sur les objectifs de la SDSR et le lien avec les minorités sexuelles, présentée par Crédo Luc GANSOU 1er questeur du Parlement des Jeunes du Bénin, nous a permis de nous familiariser avec la définition de la SDSR, la définition des minorités sexuelles, les précisions sur les minorités sexuelles, les objectifs de la SDSR, la relation entre les minorités et la SDSR. La cinquième présentation intitulée  les VBG: Manifestations, Causes, conséquences et voies de recours  a été faite par Monsieur Jeannot OUESSOU, chargé de formation du Réseau BESYP.  La sixième et dernière communication intitulée Rôle des médias, des OPJ, et des leaders dans les SDSR et la promotion des droits humains a été présentée par Monsieur Jean Claude KOUAGOU, ancien Directeur de Publication du Journal Le Matinal. Cette communication nous a permis de comprendre comment les médias et des OPJ peuvent s’impliquer dans la SDSR ; et comment peut se faire la Promotion des droits humains par les médias et des OPJ. Il s’en est suivi de riches débats qui ont édifié chacun des participants. Avant de se séparer à Bohicon, les participants à l’atelier ont mené des discussions au sein des groupes de travail. Ils ont fait des propositions assorties de planning prévisionnel pour contribuer à l’atteinte des objectifs de cette rencontre.

Cérémonie de clôture

Prenant la parole, Monsieur Kader AVONON a remercié non seulement BESYP pour son dynamisme aux côtés de l’ABPF pour la réalisation effective des activités en ce qui concerne la question de la SDSR, le présidium pour sa mission réussie mais aussi, les participants pour les travaux de groupe pour l’atteinte des objectifs de l’atelier.  Il a exhorté toutes les parties prenantes à accompagner le Réseau Bénin Synergie Plus pour l’épanouissement des minorités sexuelles au Bénin. A son tour ZANKRAN Edouard a remercié au nom du Directeur Général de la Police Républicaine du Bénin, tous les participants pour leur implication dans l’atteinte des résultats de l’atelier. Il a ensuite stipulé que les minorités sexuelles doivent être prises en compte pour les questions de santé publique et dans tous les domaines pour un développement harmonieux de notre chère nation car, selon lui et une partie de notre constitution, la vie humaine est sacrée. Il a par ailleurs exhorté le Réseau BESYP à faire recours à leur institution en cas d’agressions et de violences à l’endroit des minorités sexuelles. Il a enfin souhaité un bon retour à chacun et à tous dans leurs foyers respectifs.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.