Le Journal des Décideurs

Port autonome de Cotonou: 11 millions de tonnes de marchandises traitées en 2019

0 180

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Port
autonome de Cotonou aurait vu défiler sur sa plateforme, environ 11 millions de
tonnes de marchandises, tout trafic pris en compte ; import comme export. C’était
une augmentation de 2 millions de tonnes de marchandises par rapport à 2017 où
il était de 9,4 millions, ce qui témoigne des résultats de la politique de
gestion déléguée décidée par le gouvernement.

Bidossessi
WANOU

15% de marchandises traitées
de plus qu’en 2017. Le trafic global cumulé de marchandises aussi bien en
exportation qu’en importation  au Port
autonome de Cotonou (PAC) devrait se chiffrer à près de 11 millions de tonnes
en 2019 contre 9,4 millions en 2017. C’est l’un des premiers résultats de la gestion
déléguée du Port autonome de Cotonou. Dans son adresse sur l’Etat de la nation
le vendredi 27 décembre 2019, le président Patrice Talon a évoqué les
performances du secteur, lesquelles performances sont à mettre à l’actif de la
modernisation des équipements et la gestion déléguée. Au fait, s’est satisfait le
président Talon, « Cette mise en œuvre de la gestion déléguée du Port
autonome de Cotonou a permis, à moins de deux ans, de moderniser les pratiques
et équipements du PAC, d’augmenter ses capacités et de le rendre plus
compétitif ». C’est dire donc que le PAC tend à retrouver ses lettres de
noblesse et le Bénin se positionne de plus en plus pour jouer son rôle de pays
de transit. En témoigne les nombreuses réformes qui visent à moderniser le Port
autonome  et à accroître ses capacités à
divers niveaux, afin de satisfaire durablement, quantitativement et
qualitativement les demandes des opérateurs. Et les fruits portent inexorablement
la promesse des fleurs avec cette performance en pleine croissance depuis 2017.
Pays côtier, le Bénin tire la majorité de ses ressources de ce port qui
concentre 90% des échanges commerciaux avec l’extérieur, 60% du Produit
intérieur brut (PIB) et entre 80% et 85% à la mobilisation des recettes
douanières et entre 45% et 50% aux recettes fiscales. C’est à dessein que ce
Port est dit « poumon » de l’économie béninoise.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.