Le Journal des Décideurs

Changement climatique à Banikoara:Une « Marche verte » de l’ONG SU NON NERA pour atténuer les effets

0 157

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Dans l’agenda de ses activités, l’ONG SU NON NERA sous
l’appui technique et financier de l’Union Européenne à travers le Programme de
Renforcement et Participation de la Société Civile (RePaSOC) a initié une
marche dénommée « Marche verte ». Cette marche qui a démarré au « carrefour
le paysan » de Banikoara et a eu pour  point de chute  la mairie
s’est tenue samedi 28 septembre 2019 à Banikoara et a connu la participation
des élèves membres des Green Clubs Scolaires, chefs d’établissements, points
focaux, responsables de l’Ong SU NON NERA, populations et autorités politico-administratives
de la mairie. Cette marche vise à rendre l’Alibori plus verdoyant à travers
 les communes  cibles à savoir Malanville, Karimama et Banikoara.

Noël Y. TETEGOU (Br. Borgou-Alibori)

Dans le but de contribuer à la réduction
des effets du changement climatique dans les communes de Banikoara, Malanville
et Karimama, l’Union Européenne à travers le programme de Renforcement et
Participation de la Société Civile au Bénin (RePaSOC), a accordé à
l’association SU NON NERA à hauteur de 95 %, une subvention en vue de la
mise en œuvre de l’action Initiative « Green clubs  Scolaires »
pour une écocitoyenneté responsable. C’est dans le cadre de la mise en œuvre de
ces activités que l’ONG SU NON NERA a organisé cette marche dite verte, la
première édition sur une série de trois ce samedi 28 septembre 2019 dans la
commune de Banikoara. Sur les banderoles l’on pouvait lire : protéger
l’environnement c’est protéger notre source de nourriture et d’eau
potable ; j’aime mon environnement, je m’engage à le protéger en
entretenant un arbre ; planter un arbre et l’entretenir, c’est
 lutter contre le réchauffement climatique ; je suis paysan, pour
augmenter la productivité de mes champs, je plante et je protège les arbres.
Selon Joël Orou Bata Barassounon, coordonnateur du projet,  la marche
verte est un événement mobilisateur. A travers cette opération, les élèves et
les populations seront mobilisés en une demi-journée à agir collectivement sur un
problème ponctuel de l’environnement qui se pose en un lieu donné dans leur
milieu de résidence. En prélude à chaque édition de marche verte, l’équipe du
projet, en collaboration avec les services de l’environnement des mairies et
les leaders des Green Clubs Scolaires, identifieront des itinéraires à suivre.
Une visite environnementale sera réalisée sur ces itinéraires par l’équipe du
projet, les services environnementaux des mairies et les leaders des Green
Clubs Scolaires, seront chargés de recenser les problèmes environnementaux qui
s’y manifestent. Les solutions pratiques à apporter seront identifiées
(remplacement d’un plant mort, réparation d’une cage de protection de plants,
sensibilisation des riverains sur les bonnes pratiques inspirées du « Code
de l’environnement », mise en terre de plants à des endroits donnés le
long du parcours, distribution de coupures de messages sur l’environnement,
distribution de plants aux ménages riverains pour être mis en terre dans le
cadre domestique, etc…). Les participants à la marche verte exécuteront toutes
ces activités le long de leur parcours. A en croire ce responsable, cette
activité vise globalement à mobiliser les élèves et les populations à agir
collectivement sur un problème ponctuel de l’environnement  et
spécifiquement à recenser les problèmes ponctuels qui se posent dans
l’environnement résiduel des populations, sensibiliser les riverains de
l’itinéraire de la marche, mettre en terre des plants à des endroits donnés le
long du parcours de la marche. Au terme de ces différentes marches qui se
dérouleront dans les trois communes cibles, il est attendu selon Joël
Barassounon des résultats élogieux notamment, des problèmes ponctuels qui ont
été identifiés et recensés dans les localités, les riverains de l’itinéraire de
la marche qui sont sensibilisés et en fin le long de l’itinéraire désormais
reboisé. A l’hôtel de ville de Banikoara, un message a été délivré à l’équipe
communale par la porte-parole des élèves. Dans son adresse à cette équipe au
secrétaire général de la mairie Oscar Paterne Akpo représentant le maire Bio
Tamou Sarako empêché, Vikey Denise Kpohouké a souligné que leur participation à
cette marche vise à soutenir le gouvernement du Bénin et le conseil communal de
Banikoara dans leurs efforts en matière de protection de l’environnement. A cet
effet elle a souligné qu’ils prennent l’engagement à travers ladite marche de
contribuer à la réduction du changement climatique. Avant de remercier vivement
les partenaires techniques et financiers principalement le RePaSOC, le conseil
communal et tous les acteurs œuvrant pour la protection de l’environnement, la
représentante des élèves membres des Green Clubs Scolaires a présenté quelques
doléances, à l’endroit du conseil communal. Denise, porte-voix des élèves a
souhaité qu’en dehors de la forêt communale de Wagou, qu’il soit créée une
forêt  dans chaque arrondissement et dans chaque village ; à
l’endroit des producteurs de coton, pour une superficie emblavée de 5 hectares,
chaque producteur devra planter un hectare d’arbres, à l’endroit des élèves,
qu’ils plantent chacun un arbre car souligne-t-elle, qui  a planté un
arbre n’aura pas vécu inutilement. Recevant ce message, le secrétaire général
de la mairie Oscar Paterne Akpo a félicité les responsables de l’ONG SU NON
NERA pour cette initiative qui vient consolider les actions du conseil communal
qui a accordé une place de choix au volet environnemental dans le plan de
développement communal 3ème génération (PDC). Il a pour finir
réaffirmé l’engagement de la municipalité à soutenir ce projet combien noble vu
que la commune de Banikoara tout comme les autres communes cibles est empreinte
aux affres du changement climatique. Il faut noter que 50 plants ont été mis en
terre le long du parcours sur l’artère principale et une vingtaine en face des
ménages. Ces actions se poursuivront dans les tous prochains jours à Malanville
et Karimama.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.