Le Journal des Décideurs

Autosuffisance alimentaire:La fermeture des frontières ne règle pas les problèmes du Nigéria

0 149

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La
politique économique de la République fédérale du Nigéria ambitionne
d’atteindre l’autosuffisance alimentaire en vue de permettre aux hommes
d’affaires du pays de jouir de ce grand marché. Mais les stratagèmes ourdis
pour amorcer ce déclic ne semblent pas être de taille pour réussir le défi.

Nafiou
OGOUCHOLA

 « La fermeture systématique des
frontières ne réglera pas à elle seule la situation ». C’est en ces termes
qu’un expert togolais, docteur en économie, Kwami Ossadzifo Wonyran, s’est
prononcé sur les mesures de restrictions commerciales que le Nigéria impose à
ses voisins depuis plus d’un mois. Selon le développement fait par celui-ci au
micro des confrères du magazine Jeune Afrique, de nombreuses actions à poser
par le géant d’Afrique de l’ouest pour booster son processus vers
l’autosuffisance alimentaire. « Le Nigeria doit d’abord faire d’efforts en
matière d’investissements pour amener son agriculture à produire suffisamment
afin de parvenir à l’autosuffisance alimentaire. C’est une leçon pour le pays
qui doit faire des efforts en diversifiant son économie »,  a soutenu Kwami Ossadzifo Wonyran.

Malgré des
investissements colossaux consentis dans le secteur agricole, le Nigéria est
encore de loin de produire la quantité nécessaire qu’il faut pour nourrir sa
population.

Retour
à la case départ

Le Nigéria mettre
encore quelques années avant de pourvoir atteindre l’autosuffisance
alimentaire. En attendant, il doit continuer d’importer ces denrées. Alors deux
choix s’offrent au géant d’Afrique de l’ouest. Soit autoriser les pays voisins
à continuer d’importer des denrées alimentaires. Soit autoriser seulement les
importateurs nigérians à le faire. D’une manière ou d’une autre, le Nigéria
devra lâcher du lest.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.