Le Journal des Décideurs

‘’Trophée de la Coopération Sud-Sud’’ du Fiad 2019:Le groupe EBOMAF honoré avec le prix Gold

0 174

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

En marge de la promotion des affaires et des rencontres économiques, le Forum international Afrique développement (Fiad) de la Banque Attidjariwafa a salué les mérites de certaines entreprises africaines. C’est le cas d’Ebomaf, société burkinabé de BTP qui s’en est allée avec le deuxième prix  « Gold » dans la catégorie des entreprises les plus méritantes.  Plusieurs autres distinctions ont aussi meublé le forum avec l’engagement des participants à consolider les relations internes pour une intégration régionale réussie.  

 

Bidossessi WANOU

 

La performance d’Ebomaf ne fait plus l’ombre d’aucun doute en Afrique. Si ses remarquables prestations dans différents pays en Afrique de l’ouest font toujours tâche d’huile, le grand rendez-vous d’affaires en Afrique vient de lui donner aussi son onction. Ceci, devant un parterre d’entreprises et de leaders aussi bien du monde politique qu’entrepreneurial. Elle tutoie désormais la cime africaine en matière de mérite entrepreneurial avec le deuxième prix « Gold » derrière EL SEWEDY ELECTRIC, société égyptienne, dynamo de la production énergétique et des innovations afférentes qui a décroché le premier prix « Platinum » tandis que l’entreprise mauritanienne INFOLOG s’en est allée avec le troisième prix, « Silver ».   C’est ainsi l’Afrique de l’ouest qui se trouve honorée avec cette consécration de Ebomaf qui partout dans la sous-région a déjà laissé ses empreintes. C’est une nouvelle condamnation au succès donc pour cette entreprise, ce sacre d’Attidjariwaffa bank qui, en motivateur, vient engager ces entreprises africaines au succès. Aussi, c’est les détracteurs du groupe sous tous les cieux notamment en Afrique qui viennent de recevoir la monnaie de leurs pièces car, malgré toutes les cabales, Ebomaf fait son chemin vers la cime du monde, du moins, du BTP dans le monde et le leadership entrepreneurial du  Président-directeur général du Groupe Ebomaf, Mahamadou Bonkoungou. En félicitant cette initiative des «Trophées de la coopération Sud-Sud », Salaheddine Mézouar, Président de la CGEM et Co-président du jury de délibération a appelé d’autres organismes et pays à maximiser cette initiative et à motiver davantage les entreprises à s’affirmer par delà  les frontières, notamment, à fortifier l’axe collaboration et coopération pour un franc succès du continent. C’est à cela qu’a exhorté au terme des échanges et du Forum, Mohamed EL Kettani en invitant les entreprises à « inciter leurs partenaires clients et fournisseurs à s’engager encore davantage dans la voie de l’intégration Sud-Sud ».

 

Plusieurs autres distinctions octroyées

 

Abstraction faite de la distinction dans la catégorie entreprise méritante où a pu se hisser Ebomaf, nombre d’autres distinctions ont été octroyées dans plusieurs autres catégories. Il s’agit en effet du « Trophées Jeunes Entrepreneurs » décerné par ordre de mérites  à Oussama Abbou, directeur général de « Smart prospective », Yassine Es-said, fondateur et directeur général de « Smart on IOT » et Gael Egbidi, co-fondatrice et directrice Générale de Bassite Customer Relationship.  Dans le rang des décideurs politiques, l’édition 2019 du forum Fiad a honoré Julius Maada Bio, président  de l’Etat de la Sierra Leone, en reconnaissance de son leadership, à son engagement et son soutien à la coopération Sud-Sud. Quant au Tunisien Ayoub Rahoui, fondateur de « Health Services », il est reparti avec un « prix spécial ». Il faut signaler que plus de 2000 opérateurs venus de 34 pays africains qui étaient à ce forum et ont concrétisé environ 5 000 rendez-vous d’affaires en marge des plénières. On note aussi des secteurs à fort intérêt comme l’agro-alimentaire, les BTP, la négoce, la distribution, l’énergie et le secteur des transports et logistique avec de nombreux aspirants. Et comme pour continuer par témoigner leur attention aux femmes en ce mois de mars qui a accueilli le forum, l’entrepreneuriat féminin s’est vue faire la part belle avec le panel « Stand Up for African Women Entrepreneurs » qui a mis en lumière les initiatives et mécanismes de financement innovants en cours pour soutenir les femmes entrepreneures, ainsi que la nécessité d’accélérer le déploiement et la communication autour de ces leviers en faveur de l’entrepreneuriat féminin.

 

Zoom sur Ebomaf

Avec 565 employés  et 3160 salariés indirects, Le groupe Ebomaf crée depuis 1989 au Burkina Faso par l’homme de vision Mahamadou Bonkoungou est aujourd’hui présent dans plusieurs pays à savoir,  Bénin, Burkina Faso, Côte D’Ivoire, Guinée-Conakry, Libéria, Guinée-équatoriale et Togo. Dans la diversification de ses activités, Ebomaf a favorisé  l’émergence d’un groupe éponyme qui intervient dans huit secteurs : BTP, Commerce général, immobilier, hôtellerie, transport, assurances, industrie, banque. Il intervient beaucoup plus dans le secteur des BTP. Avec plus de 800.000 visiteurs de tous les pays de la planète sur son site web, www.ebomaf.com, le groupe  fait objet d’un intérêt manifeste à travers le monde entier. Soucieux du développement des pays où il officie, le groupe accompagne spontanément les Etats à travers des partenariats comme c’est encore récemment le cas au Bénin pour la réhabilition d’un tronçon de 270,5 kilomètres. Dans le même sens, le groupe accompagne le développement des Etats en s’intéressant aussi aux œuvres sociales, toute chose qui témoigne d’une forte conscience de l’entreprise de sa responsabilité sociétale, une option à laquelle se résignent plusieurs entreprises. Ebomaf pour ses affaires s’adosse à un  capital social colossal et a remporté plusieurs prix de qualité dans les différents Etats où il intervient.

 

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.