Le Journal des Décideurs

Bourses régionale La BRVM signe un nouvel accord pour les PME

0 173

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) et l’Agence Côte d’Ivoire PMEmutualisent leurs efforts afin d’accompagner financièrement les Petites et Moyennes Entreprises (PME). Cette collaboration a été concrétisée le lundi 28 janvier 2019, au cabinet du Secrétariat d’Etat chargé de la Promotion des PME à travers la signature d’un protocole d’accord.

Félicienne HOUESSOU

La coopération entre la BRVM et l’Agence CI PME constitue désormais, une plateforme permanente d’échanges qui permettra aux PME de la sous-région d’emprunter la voie des champions nationaux, véritables moteurs de la croissance et créateurs d’emplois. Ce protocole d’accord formalise la coopération entre les deux institutions qui n’a d’autres buts que d’accompagner les PME à fort potentiel dans la recherche de financements adaptés à leurs besoins.Pour le Directeur général de l’Agence CI PME, Salimou Bamba, la signature de cet accord répond au besoin de repenser la nature de l’accompagnement qui doit être apporté aux PME. Celles-ci représentent plus de 90% des entreprises dans la zone UEMOA (Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine). Mais, selon les données de la Banque Africaine de Développement (BAD), elles ne pèsent qu’entre 23 à 30% du PIB, contre 60%  dans les pays émergents ou industrialisés. « Les PME ont des difficultés à se financer sur le moyen et long terme auprès des banques classiques. Pour se faire, elles ont besoin non seulement de soutien financier sur le long terme, mais aussi de formation. D’où l’intérêt de la coopération avec la BRVM qui a lancé, depuis décembre 2017, un compartiment dédié aux PME et aux entreprises à fort potentiel de croissance », a-t-il indiqué. Il poursuit : « au-delà de la banque traditionnelle et la microfinance, le troisième compartiment de la BRVM offre une approche holistique du financement de l’entrepreneuriat et des PME de l’espace UEMOA, en combinant financement à long terme, formation et accompagnement ».En 2018, rappelle le Directeur général de la BRVM, Edo KossiAmenounvé, « deux cohortes d’entreprises, soit vingt entreprises, ont déjà été sélectionnées au sein de la zone UEMOA, dont six PME ivoiriennes, soit un taux de 30% de représentation ». La mise en œuvre du troisième compartiment de la bourse est accompagnée d’un programme de formation destiné aux PME bénéficiaires,  appelé ‘’Elite BRVM Lounge’’. De l’Agence CI PME, la BRVM attend qu’elle prépare un vivier de PME qui viendront prendre part au programme Elite et alimenteront le troisième compartiment de la bourse. Il espère que l’Agence pourra fournir une dizaine d’entreprises sur la vingtaine à sélectionner au titre de l’année 2019. La prochaine cohorte sera lancée en juin.Le Secrétaire d’Etat, Félix Anoblé,a salué l’opportunité qu’offre la BRVM aux PME, à travers son troisième compartiment : celui d’accéder à des fonds propres indispensables pour leur développement, en facilitant leur cotation à la bourse. Aussi, il a appelé les investisseurs publics et institutionnels, ainsi que les particuliers, à faire confiance aux PME qui accèdent à la bourse par ce processus de sélection rigoureux en les accompagnants. « A l’endroit spécifiquement de l’Agence Côte d’Ivoire PME, je voudrais indiquer que les PME appelées à être cotées sur le troisième compartiment de la BRVM ont besoin d’un accompagnement et d’un suivi adéquats afin de parvenir aux objectifs de compétitivité internationale. Il est donc nécessaire que vous leur apportiez toute l’expertise dont vous disposez et je ne me fais aucun doute à cet effet », a-t-il conclu.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.