Le Journal des Décideurs

Musique au Bénin: Le flic Kintin Dèkannou, un talent à soutenir  

0 176

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Policier de profession, il est aussi un véritable acteur de scène.  Kintin Dèkannou, de son vrai nom Zinsou Hugues Wanou, il se dévoue non seulement pour la sécurité des biens et des personnes, mais aussi à égayer les esprits avec des mélodies sur des rythmes Mahi au Sud du Bénin. De passage sur la tranche d’animation à la télévision nationale le vendredi 23 novembre 2018, l’artiste policier a démystifié la tenue kaki en ont conclu certains spectateurs et téléspectateurs.

Dans le lot des artistes béninois, un innove et séduit particulièrement par son talent et son adresse à égayer les cœurs. « En marge de ma profession de policier, je suis un artiste des rythmes Mahi »,  a confié l’artiste policier. Sous brigadier de police de deuxième classe  à la police républicaine, appelé capitaine des rythmes Mahi par ses pairs et ses fans, Yéhouénou Kintin pour d’autres, le flic chantre est d’un doigté incomparable aux différents instruments, passant du coup, du Toba au Gota, du Gota au Lomba du Zou et précisément  d’Agonlin d’où le flic chantre se réclame. Avec trois clips à son actif dont un audio et deux vidéos, l’homme est qualifié d’un musicien tradi-moderne accompli et de flic hors paire. Et pour cause, en sus d’être artiste compositeur chanteur, il fait le tour de tous les instruments servant à l’harmonie des déférents rythmes Mahi auxquels il s’applique très bien. Pour peu que le flic chantre veuille se confier, « je tiens  la musique de son père, qui lui-même est un artiste confirmé des rythmes Mahi et Goun », a-t-il laissé entendre. Pour lui, la musique est la vie car, rien de ce qui s’est passé, se passe et se passera n’échappe à l’artiste. C’est en réalité un véritable et exceptionnel talent d’une catégorie toute aussi exceptionnelle qui pourrait porter loin la culture béninoise si les acteurs en charge des arts et de la Culture en prennent conscience. Pour l’homme en uniforme, aussi bien le micro que le fusil constitue une arme de défense qui a toujours montré son efficacité.  A en croire ses collègues, Zinsou Hugues Wanou, alias Kintin Dèkannou, Capitaine des rythmes Mahi fait la fierté de la police béninoise de par ses prestations. Le flic artiste dit animer toutes sortes d’évènements et partout même à l’international si on le sollicite.  C’est finalement un chantre atypique que pourrait exporter le Bénin et qui a inévitablement besoin  d’être vraiment accompagné et soutenir dans cet art qui ne déteint nullement sur son efficacité professionnelle, à en croire de ses supérieurs hiérarchiques rencontrés. Mieux, Hugues Wanou, Kintin Dèkannou  fait la fierté de notre corporation et témoigne qu’elle regorge d’importants talents, affirment ses responsables qui ont aussi invité les bonnes volontés et  l’Etat à le soutenir.

Falco VIGNON

 

 

 

 

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.