Le Journal des Décideurs

17ème Forum de l’AGOA à Washington: Forte participation du Bénin

0 4 306

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le 17e Forum annuel de l’AGOA s’est tenu les 11 et 12 juillet 2018 dernier à Washington aux Etats-Unis en présence de nombreuses délégations venues des pays africains.  Une forte délégation du Bénin conduite par son ministre du commerce Serge Ahissou  et composée d’opérateurs économiques et cadres administratifs ont participé à ce forum de haut niveau.

«Forger de nouvelles stratégies pour le commerce et l’investissement entre les États-Unis et l’Afrique ». Tel est le thème du 17ème forum de l’AGOA. En effet, l’objectif du Forum était pour chacune des parties, d’échanger sur les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre de l’AGOA (Loi sur la croissance et les possibilités en Afrique) et d’explorer les possibilités d’identifier des solutions communes pour son amélioration.  Au cours des travaux, chaque partie prenante a exposé ses idées pour l’amélioration de l’AGOA. Au terme des travaux, plusieurs recommandations ont été formulées par les participants. La partie africaine a principalement émis des pistes de solutions en vue d’accroître leur utilisation de l’AGOA. Les représentants de la société civile et du secteur privé qui ont également tenu des consultations à leur niveau ont fait part aux participants de leurs recommandations. La réunion a recommandé que les ministres africains en charge de l’AGOA engagent des discussions avec le Gouvernement américain en vue d’optimiser les avantages liés au programme pour la Partie africaine notamment en ce qui concerne les restrictions américaines sur le fer et l’aluminium. Les participants se sont réjouis de la signature par 44 Etats membres de l’Union Africaine de l’Accord instituant la Zone de Libre Echange Continental. Les pays qui ne l’ont pas encore fait ont été invités à adhérer à l’Accord. Il faut rappeler que par ailleurs, les pays éligibles ont été encouragés à œuvrer en vue de bénéficier du programme de renforcement des capacités offert par le Gouvernement américain dans le cadre de l’AGOA afin d’accroître leur capacité d’exportation. Sur le rôle des Communautés Economiques Régionales, la réunion a recommandé que celles-ci élaborent à leur niveau une stratégie régionale d’utilisation de l’AGOA. Enfin, sur les perspectives d’après AGOA en 2025, la réunion a suggéré que les engagements qui seront pris par la Partie africaine soient d’abord discutés au sein de l’Union Africaine dans un format multilatéral et non bilatéral comme le souhaite la Partie Américaine.  Cette rencontre de haut niveau, a enregistré la participation des Ministres en charge du Commerce, des hauts fonctionnaires et des représentants du secteur privé des pays concernés. La délégation béninoise était conduite par  Serge Ahissou, Ministre de l’Industrie et du Commerce et comprenait Hector Posset, Ambassadeur du Bénin près les Etats-Unis d’Amérique ; Jean-Baptiste SATCHIVI, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin ; Amandine Amoussouga-AKPO, Directrice de la promotion des Investissements Privés au Ministère du Plan et du Développement ; Gafari Dango, Conseiller à l’Ambassade du Bénin à Washington et  Alice KEKE-Gbaguidi, Administrateur du Commerce. Par ailleurs, le 18ème Forum de l’AGOA se tiendra en 2019 en Côte-d’Ivoire.

Que retenir du Forum de l’AGOA ?

Le Forum de l’AGOA, est une loi promulguée en 2002 et rassemble les représentants officiels des États, de la société civile et du secteur privé d’Afrique et des États-Unis pour qu’ils abordent des questions d’actualité relatives aux relations commerciales et de l’investissement et les possibilités de travail à venir. AGOA cherche à accroître les échanges commerciaux et les investissements entre les États-Unis et l’Afrique subsaharienne, à encourager un dialogue de haut niveau sur les questions relatives aux échanges et à l’investissement, à encourager l’intégration économique et à faciliter l’intégration de l’Afrique subsaharienne dans l’économie mondiale. L’AGOA offre des préférences commerciales généreuses aux pays d’Afrique subsaharienne qui réalisent des progrès dans l’application de réformes économiques, juridiques, relatives au travail et aux droits de l’homme.
« Aujourd’hui, non seulement l’AGOA jouit d’un large soutien des deux partis au Congrès, mais elle reste également essentielle à nos efforts en faveur de l’édification de la nouvelle génération de marchés émergents tels que ceux des pays d’Afrique subsaharienne » selon un  communiqué de l’AGOA. Les données montrent que les accords commerciaux mis en place au titre de l’AGOA se sont avérés être de grandes réussites. Au cours de l’année dernière à elle seule, la totalité des échanges commerciaux entre les États-Unis et l’Afrique a augmenté pour passer de 33 milliards de dollars en 2016 à 38,5 milliards de dollars. Depuis la création du Forum, les échanges non pétroliers au titre de l’AGOA ont augmenté de plus de 200 % pour atteindre 4,3 milliards de dollars en 2017 contre 1,4 milliard de dollars en 2001. La croissance de ces secteurs non pétroliers a déclenché, selon les estimations, la création directe de 300 000 emplois dans les pays bénéficiaires.

Abdul Wahab ADO

 

 

 

 

 

 

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.