Le Journal des Décideurs

Coopération: Renouvellement de l’accord de siège entre le Pam et le Bénin

0 165

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le ministre des affaires étrangères et de la coopération Aurélien Agbénonci et le représentant résident du Programme alimentaire mondial (Pam) Guy Mesmin Adoua Oyila ont procédé au renouvellement de l’accord de siège entre le Bénin et le Pam le lundi 28 Mai 2018, à Cotonou. Ce renouvellement intervient après 51 ans d’activités du Pam au Bénin avec plusieurs satisfaisants.

Depuis 51 ans le Programme alimentaire mondial accompagne le Bénin dans les domaines de la sécurité alimentaire et nutritionnelle équitable, et du renforcement de la résilience des communautés vulnérables. Selon Aurélien Agbénonci, le ministre des affaires étrangères et de la coopération :« Cinquante-et-un ans après, il était tant de revisiter l’accord de siège qui lie le Programme alimentaire mondial (Pam) au gouvernement. En cinquante-et-un ans, les paradigmes, les priorités, les enjeux et les acteurs ont changé ». Le ministre des affaires étrangères et de la coopération a rappelé la confiance que le président de la République a décidée de faire au Pam en lui confiant le Programme national d’alimentation scolaire intégrée. Ce programme poursuit le ministre, présente des attentes pour le président de la République. Ces attentes se traduisent par la rigueur, la bonne gouvernance et l’efficacité dans les actions. « Je tiens à ce que vous donniez un service 5 étoiles, un service de qualité pour que vous puissiez servir d’exemple, au Bénin, en Afrique et au sein des Nations Unies », a-t-il exhorté. Selon le représentant résident du Pam au Bénin, Guy Mesmin Adoua Oyila, cette réactualisation vient à point nommé au regard du contexte actuel marqué par la responsabilisation du Pam dans la gestion des cantines scolaires et son engagement à accompagner les activités liées à la nutrition ou à la vulnérabilité des produits alimentaires, au renforcement de capacités et à la production. « Nous n’avons pas le droit d’échouer. Nous devons nous battre pour faire de ce programme un succès », a rassuré le représentant résident. Il s’est aussi réjoui de l’intérêt que montrent les autorités béninoises à l’atteinte du deuxième Objectif de développement durable (Odd 2) relatif à l’élimination de la faim et à la réduction de pauvreté.  Au nom du directeur exécutif du Pam, Guy Mesmin Adoua Oyila a salué la coopération exceptionnelle entre le Bénin et le Pam. Une coopération qui s’est matérialisée à travers Programme national d’alimentation scolaire intégrée entièrement financé par le gouvernement. La cérémonie de renouvellement de l’accord de siège fut pour lui l’occasion de réitérer la détermination de l’agence mondiale à accompagner le gouvernement dans la mise en œuvre de ses programmes de développement.

Quelques actions de la PAM au Bénin

Le Programme alimentaire mondial (Pam) a appuyé le Bénin dans plusieurs domaines ceci, pour l’élimination de la faim et surtout pour la sécurité alimentaire. En effet, le PAM a procédé le lundi 3 juillet 2017 à son antenne de Parakou, à une remise de matériel informatique, de kits de cuisine, de jardin et des semences à la zone sanitaire Karimama-Malanville. C’est pour appuyer les efforts du Gouvernement et son engagement à la mise en œuvre de l’approche multisectorielle dans la résolution des questions de nutrition au Bénin. En témoignent les lots de matériel informatique, de bracelets Muac, de kits de cuisine, de jardin et des semences de légumes et de fruits qu’il a offerts, ce lundi 3 juillet, à la zone sanitaire Karimama-Malanville. Leur coût est estimé à environ 4 160 dollars US, soit 2 435 530 F Cfa. « Dans sa nouvelle approche, une sécurité alimentaire et nutritionnelle équitable, du point de vue genre, signifie un monde libéré de la faim où les femmes, les hommes, les filles et les garçons ont un accès égal à une nourriture nutritive saine », a indiqué le représentant résident du Pam au Bénin, Housainou Taal. Aussi, dans le cadre de la relance des cantines scolaires à travers le Programme national d’alimentation scolaire intégré dans les zones en insécurité alimentaire et en sous-scolarisation, le gouvernement béninois s’est confié au Programme alimentaire mondial(PAM), à travers un accord de transfert de plus de 27 milliards de francs Cfa, signé ce jeudi 20 juillet 2017 à Cotonou pour nourrir sur 4 ans près de 352.000 écoliers. Il s’agit d’un accord de transfert de fonds pour la mise en œuvre du Programme national d’alimentation scolaire intégré dans les zones en insécurité alimentaire et en sous-scolarisation. C’est pour la concrétisation de la vision de l’Etat d’accroître le taux de couverture des écoles en cantines, de 29% à 51%, à en croire le Ministre Lucien Kokou. Le programme vise à améliorer l’accès à l’enseignement primaire et à accroître le taux de rétention scolaire (surtout chez les filles), par la fourniture de repas chauds aux enfants, indique le Représentant résident du PAM au Bénin, Housainou Taal. Mais au-delà, il participe selon lui à l’atteinte de l’Objectif de développement durable (Odd) 2, relatif à la faim zéro. De par cet accord, c’est au total vingt-sept milliards deux cents millions (27.200.000.000) de francs Cfa qui seront mise à disposition de l’Institution par l’Etat béninois pour 4 ans. Et ce, en huit versement de 3.400.000.000 F Cfa, d’après le Représentant résident Housainou Taal. «Cette contribution permettra d’assister aux termes des 4 années 351.109 écoliers, dans 1.574 écoles primaires du Bénin, avec 42.807 tonnes de vivres» mentionne-t-il.

Romuald NOUDEDJI

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.